L’essaimage c’est quoi ?

Transfert d'un essaim d'abeilles sauvages dans une ruche

Cet hiver, j’ai décidé de réaliser des articles sur l’apiculture et les abeilles. Vous pourriez me dire que je n’ai pas de travail pour préparer ma saison, et je répondrais que bien sûr, j’ai beaucoup de choses à faire, mais je profite de la chaleur de la maison et de mon passage de la grippe pour m’occuper.

Revenons à notre sujet L’essaimage c’est quoi ?

C’est le moyen naturel pour les abeilles de se reproduire et de ne pas mourir tout simplement. En fait, l’essaimage à proprement dit est le fait que “la vielle reine” parte avec une partie de l’essaim, mais pas seulement! Nous en parlerons plus en détail dans un prochain article

Comment ce déroule l’essaimage et a quel période ?

Ce phénomène se produit généralement au début de la saison, au milieu du printemps jusqu’au début de l’été, selon les années.
Il est important de comprendre que la reine et la colonie elle-même sont stimulées par l’arrivée de nectar et de pollen en grande quantité en début de saison.
Cela favorise la croissance rapide des essaims d’abeilles, en raison de cette croissance, la colonie se retrouve souvent à l’étroit.
De plus, les phéromones délivrées par la reine ne se diffusent plus aussi efficacement.
Les abeilles en déduisent que la reine est peut-être trop vieille ou faible, mais cela peut aussi être dû à la génétique de la reine.

Il n’y a plus un bon équilibre dans la ruche.

Que vont donc faire les abeilles ?

Elles vont commencer à élever une ou plusieurs nouvelles reines pour remplacer la reine vieille ou défaillante.
Pendant ce temps, la reine actuelle va continuer à pondre pendant un certain temps, comme d’habitude, et va se préparer à s’envoler avec une partie de l’essaim d’abeilles.
Elle va diminuer sa ponte et se transformer pour pouvoir voler comme lors de sa période de fécondation. Son abdomen va rétrécir et ses ailes se redéployer pour pouvoir voler.

Pourquoi l’essaimage n’est pas à l’avantage de l’apiculteur ?

C’est vrai qu’il est toujours agréable de récupérer un essaim naturel ou provenant d’une ruche qui aurait essaimé. Se retrouver au milieu d’un tourbillon d’abeilles est toujours exceptionnel, même si cela signifie peut-être que nous n’avons pas fait notre travail correctement. Quel plaisir de pouvoir capturer un essaim sur une branche ! Mais cela ne se passe pas toujours comme nous le voudrions ! Souvent, nous ne sommes pas là lorsqu’une colonie essaime (les ruches ne sont pas toujours dans le jardin de notre maison), et cela est souvent si rapide que nous ne le voyons même pas ! Sans parler du fait qu’elles ne se posent pas toujours à portée d’humain. Elles sont souvent perchées à quelques mètres de haut avant de redécoller pour une autre destination que notre rucher. Dans ma jeunesse d’apiculteur, j’essayais toujours de suivre cette masse d’abeilles, qui bien souvent finissait par passer au-dessus d’une montagne ou d’un bosquet, et pour les suivre, c’était fichu.

Les conséquence d’un essaimage sur une ruche

Pour être concret que peut il arrivé après un essaimage :

  • Dans le meilleur des cas, l’essaim va se reconstituer et, en bonne condition, produira également du miel.
  • La plupart du temps, votre essaim se trouve réduit en nombre d’abeilles et ne repartira pas tout de suite car la jeune reine doit encore se faire fécondée et retourner à la ruche. Il est donc facile de se dire qu’en cette période, la saison de récolte de miel est terminée.
  • Dans le pire des cas, “cela m’est déjà arrivé quelques fois au début”, il y a un essaimage multiple, plusieurs reines naissent en même temps, ne se battent pas et le temps est à la pluie, elles attendent leur tour pour partir chaque fois avec une partie de la colonie et donc la ruche se vide tranquillement. Je vous renvoie vers un vieil article de mes débuts : Trois Essaims au M2, une grande première

De mon point de vue professionnel un essaimage est une perte énorme pour ma structure, je ne ferai pas d’essaim artificiel et ne récolterai pas non plus de miel.

Alors comment ne pas avoir d’essaimage sur ces ruches ?

Il y plusieurs chose qui rentre en condition pour ne pas avoir d’essaimage :

  • Connaitre la provenance de sa reine ( Souche, année, etc… )
  • Ne pas avoir de problème sanitaire car pour sa sauvegarde l’abeille essaimera ou quittera tous simplement la ruche
  • Un place conséquente pour l’essaim, si vous voyez que la colonie est en grand développement et que des amusettes commence apparaitre c’est bien souvent un signe qu’il faut donner de la place.
  • Faire les cellule royale à période régulière pour qu’il n’y ai pas de nouvelle reine et garder le potentiel abeilles pour faire du miel
  • Réaliser des prélèvement de cadre de couvain pour que la colonie n’explose pas

Dans un prochain article je vous expliquerai comment réaliser un essaimage artificielle pour que vous puissiez garder vos colonies, produire un essaim et faire du miel.

Si vous êtes intéressé nous proposons aussi des reines fécondé buckfast a la vente

Si vous avez des questions vous pouvez commenter l’article en bas .